Le rôle du courtier dans un crédit immobilier

Une demande de credit immobilier a lieu dès lors qu’une personne physique ou morale n’a pas suffisamment de fonds pour réaliser un projet d’achat ou de construction d’un logement. L’emprunteur potentiel peut négocier lui-même cette opération auprès de la banque ou demander à un courtier de s’en occuper.

Quel rôle un courtier peut-il jouer ?

Pour contracter un credit immobilier, un particulier peut demander le service d’un courtier. Il constitue un intermédiaire entre l’individu qui souhaite emprunter de l’argent et l’établissement auprès duquel il veut contracter la dette.

Il réalise la comparaison des offres disponibles sur le marché. Ensuite, il oriente le client vers celle qui est la mieux adaptée à son profil. Il a les compétences nécessaires pour ce faire et sa présence devrait aider le demandeur à trouver la solution avec laquelle il aura le plus d’avantages.

En outre, toujours dans le cadre d’un credit immobilier, un courtier peut jouer le rôle d’un négociateur. Pour ce faire, il va auprès de certains organismes bancaires et il négocie un taux plus attractif pour l’emprunteur. Ce qui permet encore une fois de faire considérablement des économies.

La rémunération du courtier

Lors d’un credit immobilier, cet intermédiaire ne devrait en principe rien demander à titre de rémunération tant que le fonds n’est pas débloqué. Il n’a pas le droit d’exiger un versement, de quelle que nature que ce soit tant que le montant emprunté n’est pas à la disposition du client. C’est le code de la consommation qui impose cette exigence.

Pour ce qui est de la somme correspondant à cette rémunération, très souvent pour un credit immobilier, elle est équivaut à 1 % de la somme empruntée. Toutefois, il est possible de faire des négociations en ce qui concerne les commissions qui doivent lui être versées.